Cambodge: entre culture et histoire!

Collection hiver Cambodge

Le Cambodge, un pays d’histoire, de culture. Je suis récemment retourné au Cambodge. J’y étais allé pour la première fois quand j’étais étudiant, au début des années soixante, en pleine guerre du Vietnam. C’est un groupe de la jeunesse socialiste khmère qui nous avait emmené à Angkor et c’est Bernard-Philippe Groslier, le conservateur en chef du site à cette époque, qui nous l’avait fait visiter.

Autant dire que c’était aussi déroutant que subjuguant.

Collection hiver CambodgeDepuis, beaucoup de sites ont été dégagés, des temples restaurés, mais l’atmosphère reste la même. A ceci près que les touristes notamment Chinois sont beaucoup plus nombreux… Siem Reap est ainsi devenue une vraie ville avec, fort heureusement, des hôtels de bon goût qui respectent l’architecture traditionnelle comme l’Angkor Village Resort où nous avons séjourné.

Il est difficile d’imaginer ce qu’était cette cité lors son apogée au XVème siècle. Elle a été la plus importante au monde. La forêt tropicale a recouvert une véritable mégalopole. Elle a disparu car ses maisons étaient construites en bambou. Seuls, les édifices religieux construits en pierre ont survécu. Saviez-vous que c’est un Français, Jean-Pierre Abel-Remusat qui, au tout début du XIX ème siècle, a évoqué pour la première fois en Occident ce site d’après des récits de voyage asiatiques. Puis, le naturaliste Henri Mouhot l’a découvert en 1861 et l’archéologue Louis Delaporte a effectué les premières fouilles.

Collection hiver CambodgeMon conseil pour visiter cet inouï ensemble architectural : ne suivez pas les indications des guides. Faites le parcours à contre-courant. Vous serez tranquille pour détailler la beauté et la délicatesse des danses d’inspiration hindoue qui ornent les bas-reliefs des temples.

A la différence des autres édifices, le monastère de Tra Promh a été laissé dans l’état dans lequel il a été découvert par l’école d’archéologie d’Extrême Orient. Chaque terrasse est envahie par des arbres dont les racines plongent dans les pierres et s’entremêlent avec elles.

Collection hiver CambodgeBeaucoup de sites ont ensuite été pillés, on se rappelle les « emprunts » de André Malraux… La majorité des pièces ont pris le chemin du marché de l’art occidental et des musées américains. En mars dernier, des sculptures exposées au Metropolitan de New York ont ainsi été rétrocédées. Vous pouvez désormais les admirer au Musée National de Phom Penh.

Phom Penh a gardé son charme. Le quartier français a été préservé et rénové. La ville bouillonne, très jeune, très agréable. Elle donne envie de pousser le voyage plus loin, d’aller à la rencontre des Cambodgiens. Alors cap vers la campagne, mais aussi le golf du Vietnam à la beauté encore préservée. Il est temps d’en profiter.

JF

Jean-François – L’aîné Migrateur

Jean-François est un homme d’affaires à qui tout réussit. Aujourd’hui à la retraite il a le temps de se consacrer à l’exploration des plus beaux endroits du monde. Cet homme raffiné cherche l’authenticité et l’élégance.

Découvrir ses voyages

house-12-the-oldest-one-built-in-1956-interior-genral-view-normal-size-2.jpgDécouvrez le Cambodge

tumblr-o066a4etnz1r26uz4o1-1280.jpgDécouvrez ce séjour