Zoom sur les améridiens du Guatemala!

Focus Guatemala

Chers Globe-Setters,

Je suis impatient de vous recevoir chez moi en mai. Avec moi, fils et petit-fils de maya, non seulement vous verrez des mayas mais vous serez en contact direct avec les mayas, vous leur parlerez, et vous serez guidés à travers le monde maya par un maya. J’ai l’audace de penser que vous avez de la chance car tout le monde ne parle pas le Kaqchikel. Le Kaq quoi ? Me dites-vous ? Le Kaqchikel est une langue amérindienne utilisée par un demi-million de personnes sur les hauts plateaux du Guatemala qui fait partie du groupe des langues mayas. Donc, plutôt que de sourire bêtement d’un air entendu sur les marchés colorés que nous visiterons, vous pourrez poser aux paysans et aux marchands des questions pertinentes, ou pas… et satisfaire votre curiosité.

Je passe mon temps à parcourir mon pays dans tous les sens avec d’illustres visiteurs tels que vous mais aussi pour faire découvrir et redécouvrir leur histoire et leur culture aux mayas d’aujourd’hui, les jeunes surtout, qui sont à la recherche de leur identité propre.

Pour cela, je suis devenu spécialiste de l’épigraphie, l’étude des inscriptions réalisées sur des matières durables telles que la pierre, l’argile ou le métal. Sans elle, nombre de civilisations antiques seraient restées muettes. C’est ainsi que nous pourrons déchiffrer ensemble les magnifiques stèles que nous rencontrerons à Copan, Quiriga et Tikal, qui content les prouesses des rois des cités-états rivales et décrivent les rouages complexes de la cosmogonie maya.

La photo ci-dessous me montre à côté d’une de ces stèles. Bien sûr, je porte des vêtements occidentaux. Mais si vous avez des doutes sur mes origines mayas, imaginez-moi de profil arborant les superbes coiffes à plumes de mes ancêtres. Imparable…

Mais le monde maya n’est pas mort. Il survit par ses langues et le syncrétisme religieux qui imprègne les actes de la vie quotidienne. Les mayas ont certes adopté le catholicisme des espagnols mais ils n’ont pas renoncé à leurs dieux tutélaires. Ils ont même interprété à leur manière les rites et dogmes chrétiens. Coexistence pacifique donc qui convient finalement à tout le monde. Vous connaissez beaucoup de cas semblables dans le monde d’aujourd’hui ?

antonio

Antonio – La guide des Maya- Collection Hiver

Antonio Cuxil est un guide maya kaqchikel du Guatemala, qui a étudié l’épigraphie et fait partager son savoir de la culture amérindienne aux jeunes guatémaltèques et aux amoureux de l’Amérique préhispanique.

> Découvrir ses voyages


 

Guatemala Découvrez le Guatemala

GuatemalaDécouvrez ce voyage