Best of : îles d’exception

La plus isolée :

Île Maurice

Flottant à plus de 200 km du continent africain, en plein cœur de l’Océan indien, avec ses plages paradisiaques et son climat tropical perpétuel, l’île Maurice a longtemps été le refuge de la jet-set en quête d’évasion, après avoir été celle de Paul et Virginie…. Depuis cinq ans, la perle de l’océan indien propose des alternatives aux complexes hôteliers de luxe situés sur la côte. Boutique hôtels, maisons d’hôtes… pour vivre en live la vie métissée des Mauriciens. Parmi les sites les mieux préservés, la baie de Tamarin où nagent les dauphins, idéale pour le surf. Les plages de l’Île aux Cerfs ou le majestueux massif granitique du morne Brabant en surplomb de la mer. Le récif de corail peuplé de poissons multicolores qui encercle l’île offre d’extraordinaires sites de plongée…

La plus préservée :

Île de Lord Howe

Cette île volcanique en forme de croissant d’une dizaine de kilomètres de long et de tout juste 1,5 km de large est perdue dans la mer de Tasmanie, à l’est des côtes australiennes. On y parvient en deux heures depuis Sydney, par l’unique vol quotidien qui dessert les lieux. Lord Howe est très peu peuplée et le tourisme y est strictement contrôlé : les infrastructures ne peuvent accueillir que 390 touristes au total, pas un de plus. La garantie de paysages miraculeusement sauvegardés, depuis les récifs de corail qui bordent la côte jusqu’aux forêts abritant des écosystèmes uniques : on y trouve des dizaines d’espèces de plantes et d’oiseaux endémiques. Si l’on ajoute à cela la promesse de « printemps perpétuel » dont parlent les habitants, on n’est pas loin du paradis…

La plus intime :

Eilean Shona

Eilan Shona en Ecosse est l’une des 17 îles auxquelles on peut accéder à pied sec à marée basse depuis la terre ferme. En débarquant, on pose le pied dans un monde à part : pas de voitures, de magasins ou de télévision. La tranquillité est absolue. Ce n’est pas un hasard si dans les années 20 l’écrivain J. M. Barrie y a trouvé refuge pour écrire le scénario du film Peter Pan. L’île appartient aujourd’hui à la sœur du milliardaire Richard Bronson, qui la met à la disposition de locataires en quête d’intimité. Ceux-ci se verront pour un weekend à la tête d’un charmant cottage de pierre grise avec son tennis et son billard, d’un petit château en ruines entouré de landes et de montagne, et même d’une petite plage de sable avec une vue sublime sur les îles Hébrides.

La plus paradisiaque :

Bora Bora

En Tahitien, l’île s’appelle « Mai Te Pora », ce qui signifie « créée par les dieux ». Et en effet, on pourrait croire que c’est une main divine qui a posé les montagnes verdoyantes de Bora Bora sur les eaux du Pacifique. Au beau milieu d’un cercle de corail se dessinent des lagons turquoise le long de la côte. Bora Bora est l’endroit parfait pour décompresser. La spécialité de l’île, ce sont les hôtels sur pilotis où l’on peut dormir au-dessus de l’eau avec rien d’autre que l’océan à l’horizon. Dans certains, les chambres ont même un plancher de verre qui permet d’observer les poissons multicolores du lagon !

La plus épicée :

Zanzibar

Situé au large des côtes tanzaniennes, l’archipel de Zanzibar a longtemps été connu pour sa production d’épices. La capitale Stone Town est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Elle porte l’héritage des différentes cultures qui ont investi l’île au cours des siècles : les Indiens, les sultans d’Oman, puis les Portugais et les Britanniques. Aussitôt que l’on sort de la ville, les plantations d’épices déploient une symphonie de parfums : muscade, vanille, cannelle et clou de girofle. Les plages frangées de cocotiers s’offrent aux voyageurs.

La plus irréelle :

Jeju

On met le cap sur Jeju. C’est  l’une des cinq provinces de Corée du Sud, aux contours sculptés par l’activité volcanique. L’île a été récemment élue l’une des sept merveilles du monde naturel. On comprend pourquoi lorsque l’on survole l’île pour observer le spectaculaire cône volcanique recouvert d’une végétation verdoyante. Au centre de celui-ci pointe un immense volcan éteint. Le mont Hallasan, la plus haute montagne de Corée. Dans le sud de Jeju, les falaises de basalte noir contrastent avec la blancheur du sable des plages : le lieu idéal pour passer quelques jours loin de tout, et déguster une soupe d’oursins, l’une des spécialités locales qui font la réputation de l’île.

1_4786
voyage birmanie

1585-fotolia-66108085-subscription-monthly-m
bateau birmanie